Amicale BUFFALO SARAP

Amicale                                                               BUFFALO SARAP

BUFFALO "type D" de Brigitte

"REMISE EN ÉTAT " 

 

 

 

Pour le BUFFALO de Brigitte, l'expression "remise en état " semble la plus appropriée.

En effet, les travaux effectués ici ne peuvent être qualifiés ni de "restauration",

ni de "remise en route", tant les opérations se sont avérées spécifiques !

 

D Brigitte002.jpg

 

Il y a quelques années, le papa de Brigitte lui a offert

un Buggy BUFFALO pour son anniversaire

 

IMG_20200721_160058.jpg

 

Il s'agit du Type D n° 017, mis en circulation  à la mi-1970, comme son immatriculation de l'époque le démontre.

 

C'est à ce jour le plus ancien BUFFALO authentifié.

 

D Brigitte004.jpg

 

Brigitte a participé au 2ème BUFFALO FUN RALLYE avec son Type D en mai 1996.

 

Buggies BFR 1996 020.jpg

 

 À l'époque déjà, son BUFFALO avait intrigué par son aspect décalé.

 

IMG_20200721_160135.jpg


IMG_20200721_160153.jpg

 

Mais les lignes d'origine du Type D ont été en grande partie conservées :

bouchon d'essence latéral, prises d'air, clignotants ajoutés...

 

IMG_20200721_160259 - Copie.jpg

 

D Brigitte003.jpg

 

 Ce BUFFALO D 017 présente toutefois de nombreuses singularités,

car il a été le tout premier BUFFALO à être équipé d'une mécanique Renault 8.  

 

On disait alors "errhuitisé"

 

b7b37f2546866613467ce4d251382166323560056f116b7a57cc1c1880ba64df (2).jpg

 

Une modification du capot Type D permet le montage d'un radiateur muni de son ventilateur, ce qui en fait un prototype unique !

  

D017.jpg

 

Les plus perspicaces feront le rapprochement :

c'est bien le BUFFALO unique de Brigitte qui a servi de modèle au jouet de Joustra !

 

IMG_20190702_110231.jpg

 

Le radiateur est monté à l'avantsur des pattes rajoutées au châssis.

 

IMG_20190702_112600.jpg

  

Une barre anti-roulis a été montée selon le principe que l'on retrouvera ultérieurement de série sur les BUFFALO type R et Pam1.

 

IMG_20200807_164451_01.jpg
  

On devine sur le panneau arrière l'emplacement initial du remplissage

de liquide de refroidissement prévu pour le radiateur Dauphine à l'arrière.

 

IMG_20200722_175022 (2).jpg

 

 

FB_IMG_1547904058588 (2).jpg

 

Le BUFFALO est utilisé un certain temps par Brigitte pour ses balades

ainsi que par Michel pour la promotion de son activité :

 

https://youtu.be/l-6Qz2Sw7HM

 

Il est recommandé de cliquer, car Rock Traffic, c'est lui !

  

13434773_1030765440352910_8634750051808469833_n.jpg

  

Mais la vie amène nécessairement à faire des choix.

 

Brigitte et Michel attendent désormais le passage imminent de la cigogne

qui, en Alsace, est annonciatrice d'un heureux événement...

 

IMG_20200720_185458.jpg

 

Après une longue période d'immobilisation pour la bonne cause familiale, 

Brigitte a envie de redonner vie à ce BUFFALO si particulier.

 

38705763_2080381958947130_7421591552050331648_n (1).jpg

  

L'idée est de conserver ce BUFFALO historique dans sa configuration.

 

Il ne s'agira donc ni d'une restauration au sens propre, ni d'une remise en route sommaire, mais plutôt d'une opération spécifique qui se situerait à mi-chemin.

 

38754415_10156591732541060_5588638022812827648_n (1).jpg

 

 

 

ÉTAT DES LIEUX

 

Visiblement ce BUFFALO a été monté avec des pièces de différentes provenances...

 

IMG_20190702_110719.jpg

 

L'instrumentation est pour partie italienne (Veglia), et pour partie française (Jaeger)

 

IMG_20190702_110746.jpg

 

 La commande des clignotants en bakélite hors d'âge provient d'une antique Citroën Traction !

 

IMG_20200629_165447.jpg

 

Si l'on se fie à cette étiquette, la dernière opération d'entretien remonte à loin...

 

IMG_20190720_200259.jpg

 

d838f66a6e4bbb1c12700c979fa59297729e9881b0097a1d21514aa1a8e96060.jpg

 

La mécanique est constituée d'un 688-09 prélevé sur une R8 S :

 

c216504a1deab79fe616cc6d5bd6daceb78c71bd0fcb26e03418480bc7cbcf3d.jpg

 

La première chose va consister à remettre le moteur en route 

afin d'évaluer son état de santé global.

 

 

ALLUMAGE :

 

IMG_20210417_181716.jpg
 

Après démontage de l'allumeur, le plateau oxydé et la capsule

de dépression sont remplacés par des pièces de stock non corrodées.

  

IMG_20200603_174643.jpg

 

Rupteurs, condensateur, tête et doigt sont évidemment remplacés aussi.  

 

 

 

CARBURATION :

 

Comme l'odeur âcre  le confirme, le réservoir à carburant contient encore un vieux fond de "super" plombé"  datant vraisemblablement de 1996.

 

3143e47e5df2f1701fed4e5842e542c21e52801b30d118c82ce1ac6182f91333.jpg

  

Il est vidangé et démonté.

 

IMG_20190708_115950 (2).jpg

  

L'intérieur du réservoir présente des traces de corrosion superficielle.

 

b7b37f2546866613467ce4d251382166323560056f116b7a57c.jpg

  

Un dérouillage intensif aux vis à bois, boulons et huile de coude à l'acide

est réalisé afin de décrocher la saleté.

 

IMG_20210419_225918.jpg

 

IMG_20190708_120136.jpg

 

Au passage, on retrouve sous la trappe les teintes successives du D 017:

orange - rouge - noir

 

IMG_20210416_181741.jpg

 

Les conduits de carburant, en matière indéterminée,

sont par contre dans un état pour le moins inquiétants :

durs, craquants, fendus, il demandent à être remplacés immédiatement.

 

d11a6a43af01ad8982ba3abd635807819a30baa06014a4699e8e1b62de6e8814.jpg

 

Ce sont les éléments qui ont le moins bien supporté l'immobilisation...

 

IMG_20200608_190117 (2).jpg

 

La pompe à carburant fuit par l'axe du levier tandis que l'intérieur

est quasiment bloqué par une épaisse couche de "caramel"

 

IMG_20200608_185203.jpg

 

Irrécupérable, elle est remplacée

par un modèle neuf comportant un levier d'amorçage.

 

IMG_20200608_190117 (3).jpg

 

Le carburateur Weber 32 DIR nécessite une remise à neuf.

 

IMG_20200603_174735.jpg

 

IMG_20200604_164249.jpg

 

IMG_20200604_184026.jpg

 

La pompe de reprise est obstruée par une espèce de boue gélatineuse.

 

IMG_20200604_184336.jpg

 

Le fond de la cuve est couvert

de microscopiques paillettes de métal et grains de sable.

  

IMG_20200614_173302.jpg

 

Le carburateur est démonté en totalité

et les 84 pièces qui le composent sont nettoyées une à une.

 

IMG_20200604_164911.jpg

 

Ici, elles n'y sont pas toutes...

 

IMG_20210419_212123.jpg

 

Comme avec les LEGO, un éclaté simplifie le remontage

 

carbu-RG-01.jpg.f85347aa5a2464a82a49dc31762b36c8.jpg

 

Le flotteur dessoudé est remplacé par un équivalent issu du stock de pièces.

 

IMG_20200606_171626.jpg

 

IMG_20200603_174643.jpg

 

AVANT  -  APRÈS

 

IMG_20200607_194726.jpg

 

Suite à ces longues opérations initiales, le démarrage 

du moteur démontre son excellent état de santé :

pas de fumée bleue, pas de claquements ou bruits suspects.

 

 


CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT :

 

Brigitte avait évoqué des problèmes de surchauffe en usage intensif.

 Pas étonnant : la conception du circuit de refroidissement laisse en effet dubitatif...

 

IL CONSTITUE UN VÉRITABLE MORCEAU D'ANTHOLOGIE !

 

d309684c42ea56e0d652db74332fa825b22ee940f6531761c28d4044517c9efa.jpg

 

La durite de retour d'eau est écrasée et aplatie par l'alternateur et son tendeur !

 

a9520e7a21fb397ded4cf14385189405e1e212ee14443f4c27a66270f0f9c54a (2).jpg

 

Le liquide de refroidissement circule donc très mal.

 

5efa076ca3037d1d76378ee24944cd2cedb504491f51ee6211d3f2dfa00b95b7 (2).jpg

 

L'alternateur n'étant pas prévu pour le moteur 688, le problème est revu par l'adoption d'une courroie plus longue et la modification du tendeur.

 

IMG_20190326_170023.jpg

 

IMG_20190326_170039.jpg

  

Mais ceci est la moindre des surprises sur ce circuit de refroidissement !

 

0d928c5b82f2a427ffc5a8e41458d1bf04c71bf18af1589a9f60ae1a0abbaf78.jpg

 

On découvre tout d'abord un embout de purge du radiateur raccordé à un tuyau... l raccordé à un vase d'expansion placé dans l'habitacle, aux pieds du passager.

 

Cette disposition peut certes chauffer les pieds en demi-saison,

mais peut surtout occasionner de graves brûlures en cas de surchauffe !

 

b378444d4a32f6359493942acb05608d36780e71a71abc4789b9d23285a34575.jpg

 

En outre, le vase est situé trop bas, bien en-dessous du niveau maximal du circuit ;

il ne peut donc pas remplir son office de régulateur de niveau.

 

IMG_20190512_183807.jpg

 

À l'intérieur, la boue d'oxydation confirme les surchauffes successives.

 

IMG_20190512_183855.jpg

 

IMG_20190512_183.jpg

 

Mais ce n'est pas tout !

Le dispositif de remplissage monté d'origine sur le Type D a été conservé.

 

IMG_20190703_155444.jpg

 

Dans cette configuration rustique dite "à circuit ouvert",

le bouchon comporte une soupape destinée à simplement évacuer le liquide 

sur la route à partir d'une certaine température.

 

IMG_20190514_181152.jpg


Outre la soupape défectueuse, à une certaine température le liquide s'échappe donc, empêchant la mise en pression et la circulation d'eau jusqu'au radiateur !

 

 

En résumé :

ÇA NE PEUT PAS FONCTIONNER !!!

 

 

Il est donc nécessaire de revoir en totalité la conception du circuit.

 

 Le vase d'expansion est déplacé dans le compartiment moteur, 

sous les caissons, afin de le placer au point le plus haut du circuit.

 

 

IMG_20190514_181619.jpg

 

Un support spécifique est fabriqué à cet effet.

 

IMG_20190721_121922.jpg

 

Une pièce de remplissage étanche est réalisée

afin de remplacer le principe du "circuit ouvert"  par un "circuit fermé"

 

Enfin, un dispositif de purge du radiateur est installé.

 

IMG_20190512_184338.jpg

 

Ainsi reconsidéré, le refroidissement du BUFFALO D017

devrait épargner à Brigitte les projections de vapeur brûlante.

 

IMG_20210409_172621 (2).jpg
 

 

 

 

FREINAGE :

 

Comme l'on peut s'y attendre après une si longue immobilisation,

les freins nécessitent une réfection totale.

 

0a23922a4cc2e89a44dc9e7b44a0b39f37cf7607ad4f9f39b69012d959d3c310 (2).jpg

 

1555999790571.jpg

 

IMG_20190401_231943 (1).jpg

 

La réfection des étriers, qui aurait dû être une simple formalité,

est retardée en raison de flexibles inadéquats.

 

1555999793641.jpg

 

L'échange auprès du fournisseur prendra plusieurs semaines !

 

IMG_20190411_171640.jpg

 

Le maître-cylindre avait été changé avant l'immobilisation.

Après démontage, il s'avère en parfait état .

 

IMG_20190523_193721.jpg

 



Cependant, la tige de commande trop longue maintient une légère pression.

Elle est échangée contre une homologue adéquate issue du stock.

 

 

IMG_20190523_193536 (1).jpg

 

mou^p.jpg

 

71800275e065da27869b5241a833acc02d538c451a32b254680b0c381c9ec375.jpg

 

Le répartiteur mort est viré. Rarement fonctionnel et complètement superflu en raison du faible poids du BUFFALO, il est viré et remplacé par un T de dérivation.

 

IMG_20210409_17.jpg

 

On note au passage que si le châssis est très sain,

les éléments mécaniques de provenance Renault sont couverts de rouille.

Cette oxydation superficielle pourra cependant être éliminée ultérieurement.
 

IMG_20190430_184709.jpg
 

Voilà, ça freine !

 

DIRECTION :

 

Dès la sortie du lieu de remisage, on constate un point dur, un flou et un faux-rond dans la direction. Ce défaut s'accentue d'ailleurs très rapidement.

 

IMG_20190419_114244.jpg

 

En y regardant de plus près,on constate

que le flector en provenance de la Dauphine tombe littéralement en miettes.

 

gros plan flector.jpg

 

 

L'explication est que le pignon Dauphine et la colonne R8 ne sont pas compatibles.

 

Jusqu'ici, à chaque action sur le volant, l'ensemble tournait de force, entraînant la déchirure progressive de de l'antique flector.

 

 

Heureusement que la rupture totale n'avait pas encore eu lieu !!!

 

IMG_20190419_125638.jpg

  

Un flector caoutchouc commandé neuf en amont

ne convient pas en raison de la dimension insuffisante du  trou central.

Or un équivalent est totalement introuvable sur le marché actuel

 

 

Encore une fois, le stock de pièces de réserve sauvera la situation.

 

 

EMBRAYAGE

 

 Lors du premier test roulant long de 200 mètres pour vérifier le fonctionnement du moteur, le câble d'embrayage (d'origine inconnue !) lâche soudain.

 

ESSAI.jpg

  

CRAC ! Plus d'embrayage !

 

received_2312525525716187.jpeg

 

 

IMG_20200527_184029.jpg

 

IMG_20200527_184129.jpg

 

Cette mésaventure permet d'étudier son montage...

et ensuite le modifier car la commande est très dure.

 

c23dd7ec0c42f158ec47338bbac63c7eac61034ed3d249dd3c5f37f11bda846f - Copie (3).jpg

 

Trop long pour le BUFFALO, on s'était contenté de lui faire faire 2 boucles !

 

IMG_20200527_171659.jpg

 

Le câble a donc été raccourci de près de 55 cm

afin de lui faire décrire un parcours de tension rectiligne de l'avant à l'arrière. 

 

e836f0e91823493ae8c67ac22d9576357881d103bec9ed6826b8e725bb738858 - Copie (4).jpg

 

Une découpe est pratiquée dans le plancher afin de supprimer les angles fermés. 

 

IMG_20200525_182607.jpg

 

 

 

ÉLECTRICITÉ :

 

Le circuit électrique constitue un véritable morceau de bravoure.

 

Dès le branchement de la batterie et sans le contact, les instruments et accessoires sont sous tension :

- les manomètres sont actifs

- la bobine est alimentée en permanence et chauffe donc

- l'allumage manuel du ventilateur provoque -parfois- un coup de klaxon ! 

- l'action de l'interrupteur de lave-glace provoque le saut de plusieurs fusible.

- ... etc, etc !

 

IMG_20190708_112736.jpg

 

La suite en quelques images explicites !

 

IMG_20190829_121544.jpg

 

IMG_20200629_164925.jpg

 

 

 

IMG_20200629_172922.jpg

 

IMG_20200629_181449.jpg

 

IMG_20210415_175041.jpg

 

Le faisceau arrière nécessite normalement 12 fils sur un Buffalo tout équipé.

Ici, on en compte 32 !

 

IMG_20210415_175050.jpg

 

Après avoir envisagé un temps la réutilisation du faisceau d'origine,

il devient évident que la seule solution est de le virer et recommencer le tout à zéro.

 

IMG_20200629_195022.jpg

 

IMG_20200719_155847 (2).jpg
 

IMG_20200705_161015.jpg

 

IMG_20200705_161320.jpg

 

Peu de photos du nouveau circuit électrique,

car cette étape exige une grosse concentration.

Mais pas un seul minuscule morceau de câble ou cosse n'a été réutilisé !

 

IMG_20200707_201158.jpg

 

Le ventilateur monté initialement en alimentation directe a été équipé d'un relais et fonctionne désormais en automatique ou en forcé.

 

IMG_20200706_164146.jpg
 

IMG_20210409_175701.jpg

Hopla, ça brûle ! (Expression locale) 

 


Contacteur ARMAN

 

Surprise lors de la réfection du circuit électrique :

le contacteur anti-vol n'est pas un NEIMAN comme sur 99,9 % des BUFFALO.

 

IMG_20200629_165045.jpg

  

 Ici, nous découvrons un ARMAN.

Après recherches il s'avère qu'il provient d'une FIAT 1100 ou 850.

 

IMG_20210320_164733 (2).jpg

 

Lors des essais initiaux, des coupures intempestives du moteur se produisaient.

Ce défaut avait alors été mis sur le compte du circuit électrique douteux. 

 

 

Mais après la refabrication totale du nouveau circuit, le défaut perdure !!!

C'est donc au niveau de la clé de contact que le problème se situe.


IMG_20210320_164459.jpg

 

 

Il est envisagé de remplacer ce déroutant ARMAN par un plus classique NEIMAN.

 

Hélas, celui-ci est de diamètre inférieur

et ne s'adapte donc ni au support, ni au dispositif anti-vol de la colonne !


IMG_20210320_164509.jpg


La seule solution consiste à tenter une réparation. C'est un travail qui nécessite une minutie d'horloger et une infinie patience... sans garantie préalable de résultat !

 

IMG_20210320_182552.jpg

  

L'ARMAN est démonté avec d'infinies précautions.

Il est composé de pièces minuscules

dont certaines doivent être manipulées à l'aide d'une pince à épiler.


IMG_20210321_181849.jpg

 

Le dysfonctionnement est imputable à l'usure

des patins du bloc tournant (à gauche sur la photo) 

 

La pression sur les lamelles de contact (à droite) se fait mal. Celles-ci sont donc légèrement redressées afin de recréer un contact permanent au moment voulu.

 

IMG_20210321_181849 - Copie.jpg

 

Sous les minuscules ressorts se trouvent

des billes de verrouillage dont le diamètre est inférieur à 1mm.

 

IMG_20210320_164459.jpg

 

Après plusieurs heures et une multitude de jurons qu'il serait indécent de répéter ici, l'ARMAN retrouve sa place... et fonctionne cette fois parfaitement !

 

IMG_20210319_172624.jpg

 

Hopla, ça démarre ! 

 

 

DIVERS

  

La fixation des sièges a été faite à l'origine par le dessous par des boulons trop longs.

 

IMG_20190708_121708.jpg

 

IMG_20190708_115935.jpg

 

Ils sont remis en place avec des boulons à tête arrondie,

et repositionnés de manière plus verticale pour une meilleure position de conduite.

 

IMG_20190503_191332.jpg

 

Les fixations latérales des harnais sont inversées.

Elles sont décroisées et remises au bon endroit afin de permettre leur réglage.

 

IMG_20210325_170750.jpg

 

IMG_20210325_184134.jpg

 

Les essuie-glaces qui balayaient surtout le joint

sont modifiés afin de s'adapter au pare-brise.

 

38754415_10156591732541060_5588638022812827648_n (2).jpg

 

IMG_20200525_191721.jpg

 

Il devient parfois difficile de trouver des balais compatibles.

Les balais de lunette arrière VW Golf 4 font  l'affaire.

 

IMG_20210325_184207.jpg

 

IMG_20200525_182647.jpg

 

Lors de la suppression du réservoir de lave-glace, en guise de signe d'achèvement

on découvre soudain la plaque constructeur d'origine

 

IMG_20200720_182418.jpg

 

IMG_20210408_144652.jpg

 

Après une si longue attente, Brigitte peut enfin retrouver les sensations au volant 

d'un BUFFALO, au travers d'un bref essai avant le passage au contrôle technique.

 

CT.jpg

 

172013130_453889645719269_972489598484333455_n.jpg

 

171281703_1798437766998934_34332714056269954_n.jpg

 

Verdict : en tout et pour tout, léger ripage du train avant...

 

172092660_469621277610449_218985457494442623_n (2).jpg

 

Et cette fois il ne manque plus que le soleil afin que Brigitte et Éva puissent profiter pleinement des bonheurs d'un Buggy BUFFALO pas comme les autres...

 

bis.jpg



20/04/2021

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 133 autres membres